onesho(u)t
CC

Musique :: Paroles de Racines Urbaines

Vous m’emmerdez sous mon feuillage
Parler du temps du mauvais temps
Parler du temps de mon jeune âge
Quand j’vous gênais moins que maintenant

J’ai pas d’mandé à venir ici
A étouffer, à endurer
Planté sur ce trottoir pourri
Les critiques des dénaturés

R : Tu passes et tu n’me vois pas
Mon ombre se glisse dans tes pas
Vivement la prochaine tempête
Que puisse commencer la fête

Comme un arbre dans la ville
Chantait le baba barbu
Moi c’est de toute ma chlorophyle
Que j’vous déclare que j’vous chie d’ssus

C’est sans doute un peu moins tactique
Pour m’attirer les poétiques
Mais la seule chose qui m’importe
C’est de cette ville claquer la porte

R Que mes samares changent de planète

Mais c’est pas d’main qu’les arbres voleront
Vu qu’mes racines sont dans l’béton
Bien plâtré par les étrons
De vos clebards tenus en laisse

Quand mes doigts froissent vos vitrages
Que mes poumons bouchent vos goutières
Que mes grolles lézardent vos highways
En vous je sens passer la rage

R Que dansent mes branches sous vos fenêtres

Un jour j’finirai en copeaux
Fauché par un quelconque bipède
Qui n’a pas le quart de mon âge
Qui ne sait combien sa ville est laide

J’ai seulement une consolation
Quand je redescendrai en cendres
Fumant tout droit de vos cheminées
Chez mes frères j’irai me répandre

R Que j’t’éclate la tête

En guise de moralité
J’voudrais vraiment pas décevoir
Tous les piafs que j’ai abrité
Je crois qu’ils sont les seuls à avoir …
Entravé …
Mon vrai dégout …
De l’humanité

close Cacher définitivement

Revoir la Vidéo