pinup
CC

Les humeurs du coyote


Je demande aux terroristes ; explosez-vous dans les assemblées gouvernementales, avide de pouvoirs et corruptions. Car dans les lieux publics, Vous ne trouverez que des Innocents!

Je ne suis pas un mouton!

et je me souviens que père Bush c'est pote à Ben et que Sarko est chinois Bling bling et anti Daïla Lama

Mondialisation pour le businesss et on te parles de l'identité nationale !

Ils se foutent de nos tronches

les otages c'est pareil prenez des responsables plutôt que des Innocents Nos responsables politiques ou polichinels

Inondations et catastrophes, c'est pareil on te dis que c'est le temps Et bien non! c'est la déforestation, les constructions toutes azimut, les cultures intensives;etc....
Ils ont aussi pensé à la mal bouffe que toi seul tu peux t'offrir car eux ils n'y touchent pas.

Allez j'en reste là !

Date de parution : mer 26 Jan 2011

Brève d’Oskar 06/01/2011


Allons un peu d’optimisme!
Les choses ne sont pas si mal faites dans notre belle société que les grincheux n’hésitent pas à qualifier de « société de consommation ».
Un exemple?
Bernard Clavel, écrivain en raquette, proche de la forêt boréale, des terres de glace et de tous ses habitants, défenseur des droits de la nature et de ceux qui se considèrent comme en faisant partie. Bernard Clavel est mort le cinq octobre 2010.
Or quelque semaines plus tard sont apparues, sur les maousses enseignes publicitaires ornant nos belles bandes goudronnées (qui nous conduirons au salon de l’auto, pourquoi-pas ?) de belles affiches présentant, juché sur des rochers ou t’iras jamais, le dernier S.U.V. de chez VW… Gueule de baroudeur invincible commac et répondant au nom brave et sauvage d’AMAROK.
Pour les rêveurs de toundra dont je fais partie c’était le nom que Clavel avait donné à un chien-loup et au quatrième roman de son épique saga du Royaume du Nord ! Heureusement pour lui, Bernard Clavel a « sacré le camp » avant d’être confronté à cette homonymie témoin des chères valeurs que les marchands voudraient nous faire embrasser (au TA.E.G. de 5,40%).
Mush !

Date de parution : lun 10 Jan 2011

Crève : le clip


Date de parution : jeu 15 Jul 2010

Comment inviter Gaz Devil et son Bioboucan ?


Taxus Baccata
Si tu sais qu’on n’a jamais sauvé aucun rat du galion avec des pulsions primitives électrifiées mais que l’insurrection est un préambule sine qua none à tout sabordage.
Si ton drapeau en lambeaux arbore encore quelque conviction après avoir essuyé tempêtes de pète-sec et autres déferlantes de pisse-vinaigre.
Si les grondements du Kraken ne transforment pas tes tatouages en moussaka et s’il te reste quelques barriques de rhum à fond de cale.

Modus Vivendi
Frotte vigoureusement ton bigophone (0494185632) ou ton clavier jusqu’à ce que le Gaz Devil jaillisse et que t’apparaisse immaculée dans un halo aveuglant la bonne parole de ceux par qui le --bioboucan arrive.

Cahier des charges
+ Remplir le formulaire B520618 de la charte des catalyseurs de délivrance.
+ Se placer sur la liste d’attente impatiente du cataclysme imprévisible programmé.
+ S’engager à souscrire à l’Alliance de Démantèlement des Nuisances Anthropiques.
+ Même si ça fait peur, SURTOUT si ça fait peur…

Date de parution : sam 28 Aoû 2010

Tire la Chasse - Pep'in'Live - YouTube



Date de parution : mar 12 Jan 2010

Les humeurs romantiques d'oskar (profitez-en ça va pas durer)


Comme George Sand je crois que l'ultime oeuvre d'art se trouve à l'état brut dans la nature. Tout le reste n'est que vomissure d'homo sapiens prétentius.
Qui taille mieux la pierre que la mer et le vent?
Qui peut mélanger les couleurs mieux que la forêt boréale à l'automne?
Quelle fureur est plus expressive que l'orage?
Qui pourrait offrir autant de sérénité qu'un paysage à perte de vue?
Toute la tendresse ne se retrouve-t-elle pas dans les yeux du moindre macaque?
Et la perfection d'un corps n'est-elle pas féline par définition?

Mes chers humains poêtes et artistes de tout poil, je crois qu'il ne nous reste qu'a oeuvrer dans la plus grande humilité, à endosser le pardessus de la modestie, pleinement conscients de notre statut de larves artistiques immuables... ou à fermer sa gueule.

Date de parution : sam 16 Mai 2009
close Cacher définitivement

Revoir la Vidéo